C’est la première question que m’a posée ma fille de 9 ans, suite aux événements bouleversants et déchirants qui ont capté  l’attention du monde entier, avec toutes ces familles et ces enfants marchant au pas dans de nombreuses villes, brandissant leurs affiches « Je suis Charlie » .

Charles Schulz dessinant Charlie BrownCharlie Hebdo porte en effet le nom de Charlie Brown , l’un des personnages principaux du comic strip américain Peanuts de Charles Schulz. Lui et son chien Snoopy sont les principaux protagonistes de cette BD.

Charlie Brown, « loser déprimé », perpétuellement en porte-à-faux dans le monde qui l’entoure, a fait sa première apparition en 1952. Il est le vrai opprimé, le champion de tous  ceux qui sont  harcelés et rabaissés. Charlie Brown est ce perdant très sympathique,  l’enfant qui ne renonce jamais (bien qu’il ne gagne presque jamais ). Il se débrouille pour être le pire joueur de son équipe de base-ball…mais il est présent  pour chaque match. Le comic strip suit également ses tentatives malheureuses pour faire la connaissance d’une petite fille rousse dont il est amoureux et à qui laquelle il ne trouve jamais le courage d’adresser la parole.. mais il continue d’ espérer.

Bien qu’il se fasse régulièrement charrier par ses amis et même son propre chien, Charlie Brown  reste un  héros vigoureux.

peanuts2David Michaelis de Time magazine dit de lui :

 » A travers ses personnages, » Schulz a apporté l’humour … aux thèmes tabous comme la foi, l’intolérance, la dépression, la solitude, la cruauté et le désespoir. Ses personnages sont contemplatifs. Ils dégagent de la simplicité et de la force. Ils font des observations pertinentes sur la littérature, la musique d’art, classique, la théologie, la médecine, la psychiatrie, le sport et la loi. « 

Partagez